« L’Apothicaire » Henri Loevenbruck

 

LAPOTHICAIRE.jpg

Lu en Mars 2016

Mon Avis :

Excellent livre qui m’a tenu en haleine du début à la fin !
La vie d’Andréas Saint-Loup apothicaire à Paris bascule un matin de janvier 1313 lorsqu’il découvre dans sa boutique une pièce oubliée … la personne qui vivait dans cette pièce a disparu de sa mémoire ainsi que de celle de ses valets et de son apprenti …
On se retrouve donc au Moyen-Age (à l’époque de Philippe Le Bel, des templiers etc …), on apprend beaucoup de choses sur le métier d’apothicaire et les remèdes de l’époque.
Je me suis énormément attachée aux 3 principaux personnages.
De Paris au Mont Sinaï, on part à la recherche du mystère de la pièce oubliée … et de la personne oubliée ….
Un seul petit bémol néanmoins, beaucoup de questions restent en suspens … et la fin m’a laissé un peu perplexe, quoique ….

Résumé

«Il vécut à Paris en l’an 1313 un homme qui allait du nom d’Andréas Saint-Loup, mais que d’aucuns appelaient l’Apothicaire, car il était le plus illustre et le plus mystérieux des préparateurs de potions, onguents, drogues et remèdes…»

Un matin de janvier, cet homme découvre dans sa boutique une pièce qu’il avait oubliée… Il comprend alors que jadis vivait ici une personne qui a soudainement disparu de toutes les mémoires. L’Apothicaire, poursuivi par d’obscurs ennemis, accusé d’hérésie par le roi Philippe le Bel et l’Inquisiteur de France, décide de partir à la recherche de son propre passé, de Paris à Compostelle, jusqu’au mont Sinaï

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s