« Un Sac » Solène Bakowski

UN SAC.jpg

  • Poche: 288 pages
  • Prix : 6.90
  • Ebook : 5.99
  • Editeur : MILADY (20 janvier 2017)
  • Collection : Thriller
  • Langue : Français

Mon Avis :

Quel livre !!! Waouhhhh un gros kif pour ce bouquin ! J’en suis encore toute retournée ….

Dès la naissance, il y a des personnes qui commencent mal dans la vie … Votre père vient de se suicider, votre mère ne veut pas de vous, elle sombre même dans la folie, franchement c’est mal barré pour la suite 😦

Pendant les premières années de sa vie, Anna-Marie va se retrouver enfermée, pratiquement séquestrée, elle n’a d’ailleurs aucune existence légale. Un jour, un mot prononcé par sa mère, va déclencher chez elle une crise de folie et à partir de ce moment là Anna-Marie va connaître une descente en enfer. A 13 ans, livrée à elle même dans Paris, le Paris des paumés, des oubliés, des laissés pour compte, elle espère trouver l’amour lors d’une rencontre, mais alcool, prostitution feront désormais parti de sa vie. Elle devra faire face à ses démons, ajouter à ça de la haine, de la jalousie, de la colère, tout pour sombrer malgré elle ! Anna-Marie rêve tout simplement d’amour sincère et véritable, chose qu’elle n’a jamais connu ….

Un livre bouleversant de la première à la dernière page, un livre qui vous retourne, qui vous fait même verser quelques larmes. Une écriture magnifique, fluide, une histoire poignante, des personnages tous plus sombres les uns que les autres. Et la fin ? Une fin glaçante … Emotion, Abomination, Détresse, Tristesse, mais avec au fond un cri d’Amour, si vous lisez ce livre (ce que j’espère), je peux vous dire que vous ne serez pas prêt d’oublier Anna-Marie.  Je tiens à remercier les Editions Milady.

Si vous souhaitez acheter ce livre, cliquez sur l’image ci-dessous :

4ème de Couv. :


En pleine nuit, une jeune femme attend face au Panthéon, seule, un petit sac dans les bras qu’elle serre comme un étau. Cette femme, c’est Anna-Marie Caravelle, l’abominable, l’Affreuse Rouquine, la marginale.
Vingt-quatre ans plus tôt, Anna-Marie, fille d’un suicidé et d’une folle à lier, a été prise en charge en secret, à l’insu du reste du monde, par la vieille Monique Bonneuil, qui ne s’imaginait pas qu’elle abritait un monstre sous son toit. Un monstre que, lentement, elle a fabriqué. Car la petite fille, poussée par ses démons, hantée par son histoire, incapable de distance, se met à tuer. Tuer, sacrifier pour régler ses comptes, tout simplement.
Mais que fait-elle là, Anna-Marie, désormais jeune femme, agenouillée en plein Paris au milieu de la nuit ? Et que contient ce mystérieux sac qu’elle serre dans ses bras ? 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s