« Dompteur d’Anges » Claire Favan

dompteur-danges

  • Broché: 432 pages
  • Prix : 20.00
  • Ebook : 13.99
  • Editeur : Robert Laffont (16 février 2017)
  • Collection : La Bête noire

Mon Avis :

Un avis mitigé pour ce livre ….

Max Ender va se retrouver accusé à tort du viol et du meurtre d’un petit garçon. Pendant plusieurs années il va vivre un véritable calvaire en prison, il sera frappé, violé, subira les pires sévices … les gardiens savent, mais laissent faire … après-tout il a tué un enfant, donc il n’a que ce qu’il mérite ! Quelques années plus tard, il est innocenté et libéré sur le champ. Lorsqu’il est entré en prison c’était un homme simple, timide, mais lorsqu’il en sort Max n’est plus le même homme, la prison l’a détruit. Il pourrait essayer de se réinsérer dans la société, de reprendre une vie normale, mais c’est un tout autre chemin qu’il va prendre « celui de la vengeance !

Une première partie qui m’a secouée, émue, c’était très bien parti, puis une deuxième partie qui m’a laissé un goût amer, la vengeance oui, mais pas de cette façon, j’avoue que ça m’a dérangée, j’ai ressenti un sentiment de mal être, de tristesse vis à vis de « ces bêtes féroces », on voit comment le cerveau de certains enfant peut-être malléable. Quand à la troisième partie, elle ne m’a pas non plus submergée, j’ai compris certaines choses avant la fin, donc le dénouement final ne m’a pas surprise.

Une écriture simple, efficace, direct, je pense que la façon dont la vengeance a été traitée n’était pas faite pour moi, mais ce roman reste néanmoins un très bon livre, qui je suis sûre fera le plaisir d’un grand nombre de lecteurs. Je remercie « La Bête Noire » pour sa confiance ainsi que Claire Favan pour sa dédicace.

Si vous souhaitez acheter ce livre, vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous :

 

4ème de Couv. :

On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur…
Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s