« Le vrai du faux, et même pire » Martine Nougué

le vrai du faux et même du pire

  • Broché
  • Prix : 12.00
  • Editeur : Caiman (1 janvier 2017)

Mon Avis :

Merci aux Editions du Caïman pour leur confiance et à Martine Nougué pour la dédicace 😉 Trois figures locales de la Pointe, quartier pittoresque de Sète vont disparaître … Un gros producteur d’huitres aux méthodes peu recommandables, un petit malfrat et le patron du café qui lui n’hésitait pas à prostituer sa femme et sa fille ! Comme on s’en doute personne ne va s’ennuyer après eux bien au contraire, ça fait trois pourritures de moins, mais d’autres faits inattendus vont se produire …

Le Capitaine Pénélope Cissé va être chargée de l’enquête. Elle va faire la connaissance de Marceline, un drôle de personnage cette Marceline, malgré ses 80 ans c’est une femme rebelle, féministe, écologiste qui connaît beaucoup de monde et a sa petite idée sur ce qui se passe à la Pointe .. Des théories bizarres vont surgir, pire que ce que l’on aurait pu imaginer. Qui empoisonne ? Qui tue et pourquoi ? Une atmosphère de psychose va s’installer, psychose déjà bien présente à cause d’attentats terroristes. Et si c’était à cause des terroristes ? Ou à cause d’un mouvement sectaire ? Ou à cause des Services Secrets ? Pénélope va chercher à démêler le vrai du faux …

J’avoue que la fin m’a bluffée ! Alors là je n’ai rien vu venir, je n’aurais jamais pensé à ça ! Merci Martine Nougué d’avoir réussit à me surprendre 😉 Un bon polar à l’accent du Sud et au goût d’iode avec une intrigue captivante, une enquête surprenante, une écriture fluide et bien rythmée, bref un bon livre que je vous conseille de lire !

Si vous souhaitez acheter ce livre, vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous :

4ème de Couv. :

La Pointe, un quartier pittoresque de Sète, petit port sur l’étang de Thau. Trois figures locales pas très recommandables ont disparu : le plus gros producteur d’huîtres du bassin, le patron proxénète du café de La Pointe et un petit malfrat coutumier des mauvais coups. La gendarmerie relie ses disparitions aux vols et trafics de coquillages qui se multiplient sur la lagune. Ce n’est pas l’avis de Marceline, vieille militante éco-féministe, qui oriente l’opinion sur les événements pour le moins bizarres qui surviennent depuis quelques temps dans le coin : morts suspectes d’animaux, pluies de pelotes de filaments, odeurs pestilentielles certains jours… Qui empoisonne La Pointe, et à quelles fins? Qui tue sur le bassin et pourquoi? L’opinion s’enflamme et la rumeur court : des savants fous ? Des services secrets ? Des sociétés occultes ? Le capitaine Pénélope Cissé, chargée de l’enquête, va chercher à démêler le vrai du faux..

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s