« Une bonne intention » Solène Bakowski

une bonne intention.jpg

 

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 4064 KB
  • Nombre de pages de l’édition imprimée : 223 pages
  • Langue : Français

Mon Avis :

Quel « putain » de bon bouquin ! Une claque, un gros kiffe, un coup de coeur, une pépite !

On ne ressort pas indemne de cette lecture … Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour l’amour de votre enfant ? Etre prêt à tout pour ces enfants … ça peut partir d’Une bonne intention … mais attention ! Les deux personnages principaux, Mati qui vient de perdre sa maman et Rémi un enfant différent m’ont émue, je me suis sentie impuissante tant j’aurais voulu les aider ! C’est un livre déchirant, poignant, angoissant, bouleversant, passionnant …. Tendresse, colère, désespoir, tristesse … Un livre qui vous prend aux tripes, qui vous secoue, qui vous retourne, qui vous submerge d’émotions, qui vous fait verser quelques larmes …

Je ne peux que vous recommander cette pépite à 100 % !!! Je vous promets que vous ne le regretterez pas ! Merci Solène 😉

Envie d’acheter ce livre ? Cliquez sur l’image ci-dessous 😉

4ème de Couv. :

« Tous passeront à côté du sacrifice de l’un, de la confiance aveugle de l’autre, tourneront le dos à cet amour dingue, car c’est de ça qu’il s’agit, cet amour inconditionnel d’un jeune homme pour une fillette qui écrivait des lettres, cet amour d’une petite fille pour le jeune homme qui savait lui inventer des histoires. »

Mati a neuf ans. Elle a perdu sa maman. Son père s’enlise dans le deuil et sa grand-mère s’efforce, à sa manière, de recoller les morceaux. Un soir, la petite ne rentre pas de l’école. On imagine le pire, évidemment. Comment croire que tout, pourtant, partait d’une bonne intention ? 

Publicités

« Nostalgie, quand tu nous tues » Rodolphe Fontaine

nostalgie, quand tu nous tues

  • Broché: 230 pages
  • Editeur : Les 2 Encres (1 mai 2012)
  • Langue : Français

Mon Avis :

Franchement je ne m’attendais pas à ça !!! J’avoue avoir été agréablement surprise par ce livre ! Marius et Hippolyte, des personnages hauts en couleur, attachants, deux hommes différents mais si complémentaires. L’intrigue est assez longue à se mettre en place mais ça ne m’a pas du tout dérangée.

En fait j’ai tout aimé dans ce livre 😉 Une lecture captivante, dynamique, efficace. Une intrigue bien ficelée, passionnante. Un livre bien écrit, cohérent, original, qui se lit tout seul. Des révélations, des rebondissements, de l’humour, de la fraîcheur. Un côté littéraire sympathique. Si je devais résumé ce livre en un seul mot, je dirais « originalité ».

Franchement je ne peux que vous conseiller de lire ce livre, je suis persuadée que vous ne le regretterez pas ! Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un « putain » de bon bouquin, une claque, mais je peux dire que c’est un coup de coeur !

Vous souhaitez acheter ce livre ? Vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous :

4ème de Couv. :

Lorsqu’un corps sans vie est retrouvé à Rouen, au pied du pont Flaubert, le commandant de police Marius Korda est persuadé d’une chose : il a déjà croisé la victime lorsqu’il était en compagnie de son meilleur ami, Hippolyte Delyon. Alors que l’enquête n’en est qu’à ses balbutiements, un nouveau meurtre est commis et les deux amis se rendent compte que le passé des victimes est lié au leur. Peu à laise dans cette affaire, Marius n’hésite pas à mandater Hippolyte pour mener des investigations non officielles. Mais le résultat de ces dernières pose un véritable problème : celui par qui les crimes sont perpétrés semble être la première victime de cette série de meurtres.

« L’Affaire Isobel Vine » Tony Cavanaugh

l'affaire isobel vine

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : Sonatine (6 avril 2017)
  • Collection : Hors collection
  • Langue : Français

Mon Avis :

Darian Richards, un ancien flic qui a démissionné, se voit proposer une enquête par son ancien chef … Il devra enquêter sur une affaire non résolue vieille de 25 ans. En 1990 on a retrouvé le corps sans vie d’Isobel Vine … Suicide ? Meurtre ? Jeux sexuels ayant mal tournés ? Drogue ? Darian est un flic à l’esprit libre, aux méthodes peu orthodoxes, une seule chose compte pour lui : la justice. Rien ne l’arrêtera pour trouver la vérité, persévérant, têtu, obstiné, rebelle, indiscipliné, il ne reculera devant rien. Les meurtriers potentiels ne manquent pas, des flics seraient peut-être impliqués, ce qui expliquerait pourquoi l’enquête a été bâclée vingt-cinq plus tôt !

On a envie de connaître le dénouement malgré un manque de suspens, d’action, par moments on piétine, on se lasse. Une plume agréable à lire, mais un peu trop de descriptions, ce qui ralentit le rythme. J’ai eu du mal à m’immerger totalement dans l’histoire. En ce qui concerne la fin,  j’aurais souhaité quelque chose de plus aboutit, j’avoue avoir été un peu déçue, l’auteur à voulu nous surprendre, mais … pour moi c’est un peu trop tiré par les cheveux !

Classique, rien de transcendant, de sensationnel, mais ce roman n’en reste pas moins bon polar. Je tiens à remercier les Editions Sonatine pour leur confiance.

Vous souhaitez acheter ce livre ? Vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous :

4ème de Couv. :

Pour n’importe quel passant, les rues, les places, les jardins de Melbourne possèdent un charme certain. Pour Darian Richards, chacun de ces lieux évoque une planque, un trafic de drogue, un drame, un suicide, un meurtre. Lassé de voir son existence ainsi définie par le crime, et uniquement par le crime, il a décidé, après seize ans à la tête de la brigade des homicides, de passer à autre chose. Une vie solitaire, plus contemplative.
Il accepte néanmoins de sortir de sa retraite par amitié pour le chef de la police qui lui demande de disculper son futur successeur, en proie à des rumeurs relatives à une ancienne affaire : en 1990, après une fête donnée chez elle, on a retrouvé le corps sans vie de la jeune Isobel Vine. Suicide, accident, meurtre ? L’enquête fut d’autant plus délicate que quatre jeunes flics participaient à cette soirée. Elle fut classée sans suite, mais le doute persiste sur ce qui s’est réellement passé.
Reprendre des investigations vingt-cinq ans après les faits n’est jamais une partie de plaisir, surtout quand l’affaire concerne de près la police. Les obstacles ne manquent pas. C’est sans compter sur le caractère obstiné, rebelle et indiscipliné de Darian Richards et sur sa fâcheuse habitude à porter davantage d’attention et de respect aux morts qu’aux vivants. L’enquête rythmée de nombreux rebondissements va peu à peu l’amener aux frontières du bien et du mal, de la vérité et du mensonge, et Richards y perdra peut-être ses dernières illusions. 

« Un cri sous la glace » Camilla Grebe

un cri sous la glace

  • Broché: 448 pages
  • Editeur : Calmann-Lévy (1 février 2017)
  • Collection : Suspense Crime

Mon Avis :

Voilà un livre que j’ai trouvé très original ! Une histoire a trois voix : le flic Peter, un homme qui ne sait prendre aucun engagement, un mari et père absent – Hanne (l’ex de Peter), profileuse, qui est atteinte d’une maladie apparentée à alzheimer – Emma l’héroïne de ce livre. Trois personnages profondément abîmés par la vie et que l’on a du mal à cerner au premier abord. On alterne présent et passé.

Emma vit une relation secrète et passionnée avec Jesper qui n’est autre que son patron, mais elle est en plein désespoir car son amant l’a plantée lors de leur repas de fiançailles. Quelques temps plus tard, le corps d’une femme inconnue est retrouvé décapité chez Jesper et ce dernier a disparu de la circulation. Que c’est-il passé ? Emma connaissait-elle vraiment son amant ?

Mensonges, manipulations sont les maîtres mots de ce roman policier psychologique. Des personnages plutôt crédibles, soignés, touchants, parfois agaçants (je pense notamment à Emma qui par moments m’a saoulée). Une écriture fluide, une intrigue prenante, intelligente, palpitante. Un polar finement mené, un suspens qui nous tient en haleine jusqu’à la dernière page. On retrouve l’ambiance typique des polars nordiques. Un livre intriguant, bluffant, captivant ….

Un thème psychologique qui fait froid dans le dos ! Ce livre m’a scotchée dès le départ ! Un agréable moment de lecture, un livre que je vous recommande 😉 Merci aux Editions Calmann Levy pour leur confiance.

Envie de lire ce roman ? Un petit clic sur l’image ci-dessous :

4ème de Couv. :

La nouvelle star du thriller suédois !Emma, jeune Suédoise, cache un secret : Jesper, le grand patron qui dirige l’empire dans lequel elle travaille, lui a demandé sa main. Il ne veut cependant pas qu’elle ébruite la nouvelle.Deux mois plus tard, Jesper disparait sans laisser de traces et l’on retrouve dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée, que  personne ne parvient à identifier.Peter, policier émérite, et Hanne, profileuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul hic, ils ne se sont pas reparlés depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d’apprendre que ses jours sont comptés.S’ensuit un double récit étourdissant où chaque personnage s’avère cacher des zones d’ombres.

« Code 93 » Oliver Norek

code 93

  • Poche: 360 pages
  • Editeur : Pocket (9 octobre 2014)
  • Collection : THRILLER

Mon Avis :

Un polar réaliste, authentique, qui sent le vécu ! Pour un premier roman c’est un coup de maître Monsieur Norek !

Un meurtre sanglant, puis un autre et encore un autre … Un cadavre qui se réveille sur la table d’autopsie … Des affaires non élucidées qui disparaissent des fichiers de la police. Victor Coste est un homme intègre, attachant, qui se donne à fond dans son boulot de flic en Seine Saint Denis. Avec son équipe, il va devoir enquêter sur ces meurtres. Une enquête qui va nous mener dans le monde des citées mais aussi dans des magouilles financières …

Des personnages humains, crédibles, auxquels on s’attache. Un livre instructif, un scénario bien ficelé, une histoire cohérente, captivante, passionnante, une enquête habilement menée, un rythme effréné, haletant, une écriture efficace, incisive, soignée. Pas un coup de coeur, mais une lecture qui m’a charmée, je ne peux que vous conseiller ce livre. La grande force de cet opus est sans aucun doute son réalisme.

Vous souhaitez acheter ce livre ? et bien cliquez sur l’image ci-dessous 😉

4ème de Couv. :

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d’autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d’un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d’un mystérieux dossier, le  » Code 93  » ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison…

« Le Somnambule » Sébastian Fitzek

le somnambule

  • Broché: 330 pages
  • Prix : 22.00
  • Ebook : 15.99
  • Editeur : Archipel (15 mars 2017)
  • Collection : Suspense

Mon Avis :

La fin de ce livre !!! WTF ! Je n’ai rien vu venir … J’avoue que mon cerveau a été mis à dure épreuve pendant la lecture de ce roman 😉 Merci à Sébastian Fitzek de m’avoir piégée dans sa toile diabolique !

Léo découvre un matin que Nathalie son épouse veut le quitter. Elle a été agressée pendant la nuit … Et si c’était lui qui l’avait agressée ? Et si ses crises de somnambulisme recommençaient ? Qu’a t il bien pu lui faire ? Paniqué, il décide d’appeler son ancien psychiatre. Léo va tout mettre en oeuvre pour comprendre ce qui c’est réellement passé cette nuit-là. Existe t il une conscience somnambulique ? Etes-vous certains de savoir tout ce que vous faites pendant que vous dormez ?

Rêve et Réalité, Réveil et Cauchemar. Du début à la fin de l’histoire, je ne savais plus où était le vrai, où était le faux. Une intrigue complexe, captivante, surprenante, bluffante, un climat hautement anxiogène. Un livre diabolique, addictif, angoissant, envoûtant.

Amateurs de thrillers psychologiques, de huis clos, ce livre est fait pour vous ! Je vous souhaite de merveilleux rêves …. et n’oubliez pas de regarder derrière les armoires … sait-on jamais … Je remercie les Editions de l’Archipel pour leur confiance.

Envie d’acheter ce livre ? Cliquez sur l’image ci-dessous 😉

4ème de Couv. :

Enfant, Leo Nader était victime de crises de somnambulisme. Si intenses qu’on l’avait contraint à consulter un psychiatre, le docteur Volwarth. Bien des années plus tard, Leo se croit guéri. Mais, un matin, il découvre que son épouse a été agressée pendant la nuit et qu’elle s’apprête à le quitter. Il tente de la retenir, mais elle s’enfuit. Leo, qui se croit coupable, décide de retourner voir son psy. Ce qu’il va découvrir ira bien au-delà de tout ce qu’il pouvait imaginer…

« Orages » Estelle Tharreau

orages.jpg

  • Poche: 268 pages
  • Prix : 9.99
  • Ebook : 4.99
  • Editeur : Taurnada Editions (21 mars 2016)
  • Collection : THRILLER
  • Langue : Français

Mon Avis :

Béatrice décide de prendre un nouveau départ dans sa vie pour fuir une vie sentimentale chaotique. C’est accompagnée de sa fille Célia âgée de 16 ans qu’elle arrive à Sauveur. Dans ce charmant petit village où il fait bon vivre, elle a accepté un poste d’expert-comptable. Lorsque Célia va découvrir un journal intime datant du siècle dernier, toute la tranquillité de ce petit village va s’effondrer … Plusieurs filles de 16 ans sont mortes …. Suicide ? Accident ?Et si les démons du passé resurgissaient ? Certains savent et se taisent, pourquoi ? Et si le passé avait un lien avec le présent ?

Des personnages attachants, d’autres beaucoup moins … et si « les méchants » n’étaient pas ceux que l’on pense ? On croit avoir tout compris, mais que nenni ! Une écriture fluide, appliquée, un style efficace, une intrigue intense, bien construite, une ambiance angoissante, pesante, une histoire passionnante, une tension qui monte crescendo, plus on tourne les pages moins on a envie de poser le livre.

Un thriller rural simple et efficace, addictif et mystérieux. Une intrigue intense sans temps mort ! Foncez, je suis certaine que vous ne le regretterez pas ! Je tiens à remercier Joël des Editions Taurnada pour sa confiance.

Vous souhaitez acheter ce livre ? Vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous 😉

4ème de Couv. :

Si vous éleviez seule une fille de seize ans et que votre petit ami devenait trop encombrant, refuseriez-vous un travail et une belle maison dans un village de carte postale où tout le monde semble prêt à vous aider ? Il est probable que non. Pourtant, vous auriez tort ! Les nuits d’orage peuvent s’avérer mortelles pour qui ne sait pas lire entre les lignes du présent et celles d’un passé enfoui depuis plus d’un siècle dans un cahier d’écolier jauni et écorné.